Agence | Architecture manifeste

Reste un artisan de l’architecture.

Peu importe l’histoire que l’agence construit jour après jour, conserve les méthodes de travail qui ont façonné ta réussite.
Préserve les esprits et processus artisanaux, garants d’une architecture humaine.

Cultive ton unicité.

Pour être capable de répondre à chaque projet, besoin, contrainte de site, réinvente toi constamment.
En un mot, cultive une unicité homogène et réactive pour t’adapter au site, aux usages dans un élan de pérennité intelligente.

Lis ce qui t’entoure.

Exerce toi tous les jours à comprendre comment tel objet ou forme du quotidien
peut inspirer un concept ou un fonctionnement. Déchiffre l’essence et la singularité de ce qui est autour de toi.

Valeur ajoutée et champ des possibles.

N’aie pas peur d’aller confronter tes connaissances et expériences à celles des acteurs connexes du projet: urbanistes, ingénieurs, vendeurs, utilisateurs, exploitants, etc.
C’est aussi apprendre à faire violence à ses idées, pour matérialiser des concepts forts qui think outside the box (réfléchir en dehors de la boîte !).
Sois visionnaire et apprend à anticiper les besoins.

Voyage.

Souviens toi qu’on n’est pas seuls au monde, que de l’échange et de la confrontation aux autres cultures on ne ressort que plus riche.

« Laisse respirer »

Pour reprendre Bruce Mau, designer: «laisse volontairement du vide. Prévoir de l’espace pour les idées que tu n’as pas encore eues et celles des autres».

Refuse les codes.

Oublie le matériau à la mode, la couleur de l’année. Travaille à une adéquation parfaite entre le site et l’architecture créée.
Sans chercher à apposer une signature identifiable à chaque projet mais viser les qualités apportées à l’espace urbain et au projet architectural.
En se souvenant que l’architecture est avant tout une aventure humaine.

Accepte les codes !

Digère les règles, les lois, les contraintes pour ne pas encombrer la conception du projet et que le premier dessin sache en tenir compte.

Souris.

On se souvient mieux d’échanges où on a ri et souri !

À tout t’intéresser, tu devras.

Parce que l’architecture n’implique pas que l’architecture. Parce que s’y intéressent également les arts, les sciences, les nouvelles technologies.
Parce qu’être curieux est indispensable et que la pluridisciplinarité apporte une valeur ajoutée à la conception architecturale.

Égare-toi !

Les heureux accidents se frayent un chemin quand on s’autorise à explorer l’inattendu et sans quête absolue d’une réponse.
Libère ton esprit. T’égarer dans la ville, le monde, la nuit, les livres, pourra s’avérer source d’inspiration et t’apporter des solutions.

Vulgarise ton propos.

Au delà d’une nécessité de clarté, invite dans ton univers des personnes issues de disciplines diverses,
rend l’architecture accessible et suscite l’intérêt pour la faire ensemble chaque jour.

Friction et dérapage.

Aussi trivial que cela semble, ne jamais oublier de se remettre en question.
Entre deux concepts, teste tes idées, fais les entrer en friction, déraper, se confronter pour apporter la réponse la plus juste possible
en gardant en tête que chaque projet implique des habitants, des professionnels, des enfants, des villes, des personnes à soigner, à accueillir ou divertir.

Transcende.

Se dépasser toujours ! Innove et offre de nouvelles possibilités de lecture de l’espace urbain, révéler la ville par le biais d’une architecture sémillante et claire.
Et dans ce sens, vivre le site d’accueil de chaque nouveau projet en amont, s’imprégner de la culture, la vie quotidienne, etc.
afin que la ville transcende l’architecture et que l’architecture transcende la ville.